Margot a testé pour vous le guide : Roulez Branché –  20 Balades en Vélo électrique en Ardèche Hermitage

Il est grand temps de mettre le nez dehors, un beau soleil d’hiver me motive à appliquer une de mes bonnes résolutions : « faire un peu plus de sport en 2020» ! Je profite ainsi de mon repos dominical pour embarquer toute ma petite famille sur l’un des itinéraires du guide : Roulez Branché –  20 Balades en Vélo électrique en Ardèche Hermitage

Roulez Branché, un guide vélo unique en son genre !

Sorti en 2019, le guide Roulez Branché –  20 Balades en Vélo électrique en Ardèche Hermitage est l’un des premiers guides vélo dédié à la pratique du Vélo à assistance électrique (VAE) mais pas que ! Une proposition de 20 circuits, allant de 14 à 85 km, des Collines de la Drôme aux reliefs un peu plus exigeants de l’Ardèche Verte. Parcourez les plus jolies routes d’Ardèche Hermitage à votre rythme. Ce guide, conçu pour les utilisateurs de VAE, mentionne notamment la puissance de batterie nécessaire, pour faire la boucle sans effort ou presque. Cependant, les balades sont aussi accessibles pour les amateurs de vélo de route souhaitant découvrir nos beaux paysages. Les indications du nombre de kilomètres et du dénivelé vous permettent de choisir un itinéraire en fonction de votre niveau de pratique. Afin de profiter au mieux de votre itinéraire, la mention « meilleure saison » vous aide pour optimiser votre choix. Ah ! bicyclette, Margot vous emmène sur le parcours n°4 « L’étang du Mouchet ».

La boucle « l’étang du mouchet » - parcours n°4 du guide Roulez Branché –  20 Balades en Vélo électrique en Ardèche Hermitage

C’est bien équipé, pour lutter contre le froid de ce weekend, que nous avons démarré notre excursion en VAE. Armés de notre guide « Roulez branché, 20 balades en vélo à assistance électrique en Ardèche Hermitage », de nos bonnets et lunettes de soleil, c’est parti pour une promenade sous un beau soleil de janvier. Au départ du village de Chantemerle-les-Blés, nous partons pour une boucle de 21 kilomètres sur les routes de la Drôme des Collines.

Confortablement installée derrière moi dans son siège adapté, ma fille de 3 ans savoure le paysage ! Nous longeons des champs fraichement retournés et elle tente avec son imagination débordante de deviner ce qui y était planté. C’est ainsi que les navets deviennent des bonbons à la framboise et les pieds de maïs séchés un champ de paille pour boire du sirop ! Enfin une réponse « crédible » « regarde maman un champ de patate », « et non ma chérie ce sont juste des galets ! ». Nous retrouvons d’ailleurs ces derniers sur les bâtisses qui ornent notre passage : de belles demeures restaurées présentant ces façades typiques de la Drôme des collines avec des murs de galets dits « en arête de poisson ». Nous gardons néanmoins les yeux grands ouverts pour ne pas se tromper d’itinéraire, une petite course entre nous « qui lira le prochain panneau en premier » … Pour le plus grand bonheur de ma fille.

 

La toponymie nous charme également. Ainsi « le chemin de bois de l’âne » permet à ma fille de chantonner « mon âne, mon âne… ». « Le chemin des sables » porte bien son nom. Ici la terre sablonneuse offre des couleurs presque dorées que l’on retrouve également sur le bâti. Enfin, la route de « Combefraiche » évoque la chaleur de l’été qui nous manque presque en ce dimanche de janvier. Le paysage qui s’offre à nous lors de cette promenade est celui tant apprécié de la Drôme des collines avec des vergers à perte de vue. Ces derniers nous promettent de splendides fleurs à l’arrivée du printemps et de bons fruits à croquer dès le début de l’été. Au détour d’une côte, le Vercors se dessine à l’horizon. Avec cette météo bien dégagée, le Grand Veymont et la grande Moucherolle, tous deux enneigés, nous tendent les bras.

C’est alors que nous apercevons le château du Mouchet. L’occasion de faire une pause pour redécouvrir cet espace naturel sensible. Nous laissons nos vélos pour en faire le tour à pied. Le miroir d’eau, impassible, qu’il nous offre nous laisse songeur et invite à la sérénité. Camille, ma fille, est enchantée par la balade ! En plus, nous sommes à côté d’un château de Princesse !

Après notre étape, nous voici remontés en selle, je consulte mon guide Roulez Branché –  20 Balades en Vélo électrique en Ardèche Hermitage afin de suivre la bonne route. Le charme de la Drôme des Collines s’offre à nos yeux mais marque aussi nos cuisses ! Les « petits raidillons » se succèdent et nous sentons bien que les repas de fêtes ne sont pas si lointains. Ma fille, bercée par les coups de pédale, s’est endormie. Arrivée au sommet d’une côte, un  horizon à couper le souffle nous invite à la pause. Dans une brume dorée, la tour de Mercurol se découpe dans le ciel et nos regards se portent jusqu’à la Colline de Crussol. Telles deux sentinelles veillant sur la vallée du Rhône, nous nous essayons à imaginer le paysage que pouvait offrir ces collines au Moyen Age.

Puis vient la descente salutaire ainsi qu’un bout de départementale pour rentrer jusqu’au centre du village. La chapelle St Pierre, seule, perdue au milieu des champs, semble nous guetter. Notre balade patrimoniale s’achève par un passage au pied de la chapelle Sainte Croix qui garde scrupuleusement l’escalier allant à l’église Notre Dame. Le froid de la fin d’après-midi nous décourage de monter jusqu’au sommet de la butte. Qu’à cela ne tienne, nous reviendrons !

C’est avec des étoiles plein des yeux que nous reprenons la route jusqu’à la maison. Avec l’envie de découvrir d’autres pépites que nous réserve ce guide Roulez Branché –  20 Balades en Vélo électrique en Ardèche Hermitage. L’Ardéchoise ce ne sera pas pour nous cette année, vive le VAE !